Retour accueil

Carte scolaire : OUVERTURES du 4 septembre

mardi 4 septembre 2018

La réunion (CTSD) s’est tenue ce MARDI 4 SEPTEMBRE à 10H, le DASEN a annoncé 6 ouvertures de classes et aucune fermeture.

LES 6 MESURES DE CE JOUR

1. St Just en Bas classe unique 28 élèves : redéploiement du poste volant prévu en juin sur le secteur qui devient un poste à 0.50 à St Just en Bas et 0.50 à Noirétable.

2. MOINGT primaire OUVERTURE

3. St Genest Malifaux primaire OUVERTURE

4. St Étienne Vivaraize maternelle 32 élèves de moyenne OUVERTURE

5. St Étienne Tarentaize élé

6. Le Chambon Flles Jaurès maternelle 32,6 élèves de moyenne OUVERTURE

Le SNUipp/FSU se félicite qu’il n’y ait aucune fermeture à cette rentrée.

L’IA avait annoncé qu’en septembre toute ouverture se ferait contre une fermeture, d’où viennent ces 6 postes qui permettent d’ouvrir sans fermer ?

L’IA a pointé des écoles en baisse d’effectifs ( Montagny, Grand Croix Peillon, la Montat élé, Cote Chaude élé) sur lesquelles il n’intervient pas.

Le SNUipp/FSU pointe des écoles en hausse qui n’ouvriront pas :

St Étienne Tarentaize mat moy 29.6 / Le Cergne pri moy 28.6 / Roanne Clermont Pri / Rive de Gier St Exupéry moy 26 / Gaspard monge élé REP+ / La Talaudière V. hugo élé moy 27.16 / St Étienne Solaure Pri moy 25.8 / St Galmier Pri moy 26

Pour la situation de St Étienne Tarentaize mat, le SNUipp/FSU questionne sur l’impossibilité d’accueillir 14 TPS avec une telle moyenne et demande à l’IA de trouver une solution. l’IA reconnait la tension de l’école au niveau des effectifs, il propose d’engager un travail entre l’équipe et l’IEN pour " accueillir ces TPS du mieux possible". Nous n’en saurons pas plus sur les mesures possibles pour arranger la situation à ce CTSD !

6 PE en SURNOMBRE seront nommés dès cet après midi sur ces postes.

SEGPA : Le SNUipp/FSU questionne sur les postes restés vacants pour essayer d’y trouver des solutions. Des appels à candidature vont paraitre très prochainement pour les directions des SEGPA du Chambon Feugerolles et de Mably.

ASSISTANTS D’ÉDUCATION (AED) dans les écoles : le SNUipp /FSU demande un point sur ces personnels dans les écoles. L’IA indique que ces personnels n’existent plus dans le premier degré, qu’ils sont remplacés en Éducation Prioritaire par des enseignants avec le dispositif CP/CE1 dédoublés. Problème : certaines écoles sorties de REP en 2015 perdent ces moyens en AED, perdent leur maitre + et n’ont pas de CP dédoublés. Les moyens donnés par l’IA à l’occasion de la sortie du REP s’éteignent progressivement. Or les besoins sont toujours les mêmes...

Le SNUipp demande à toutes les écoles qui sont dans ce cas de figure de bien vouloir nous contacter afin de les comptabiliser et de tenter d’agir.

MISE A JOUR DU 28 AOUT

Les écoles concernées par des effectifs inquiétants à la hausse comme à la baisse peuvent être évoquées lors de cette réunion de mardi.

Les cas d’écoles vus en juin qui n’avaient pas obtenu d’ouverture doivent dès vendredi contacter leur IEN et transmettre les effectifs réels de rentrée.

Les écoles qui n’ont jamais été évoquées auparavant et qui montrent une hausse ou une baisse des effectifs très marquées doivent également se faire connaitre.

AFIN QUE NOUS PUISSIONS INTERVENIR POUR VOUS,

MERCI DE NOUS ENVOYER D’ICI MARDI MATIN 8H :


- Un argumentaire et vos effectifs précis avec les évolutions depuis juin.


- Nous TRANSMETTRE CES INFOS PAR MAIL uniquement avec vos coordonnées téléphoniques à snu42@snuipp.fr ou pour le roannais à snu42a@snuipp.fr

Vos élus en carte scolaire : Jérémy Rousset, Cécile Aulagnon, Jean Marc Boudot

Ajout du 5 juillet

Compte-rendu du CDEN du 4 juillet

Carte scolaire

Le DASEN attend une baisse de 350 élèves à la rentrée.

L’IA est revenu sur
- une fermeture : L’école de la Ricamarie Centre conserve ses moyens pour l’an prochain.
- une ouverture : l’école maternelle Debussy obtient un moyen provisoire pour l’année 2018/2019.

Le SNUipp est revenu sur de nombreuses situations. La réponse de l’administration est la suivante : les situations seront revues le jour de la rentrée, un CDEN officialisera les ajustements le mardi 4 septembre, les collègues seront nommés le jeudi 6 septembre dans leur nouvelle école. Attention, chaque ouverture se fera au détriment d’une fermeture : les collègues concernés par ces fermetures "glisseront" sur l’école bénéficiant d’une ouverture.

Pour le SNUipp, les prévisions de février se confirment : la dotation de 15 postes n’est pas suffisante et la situation n’est pas tenable. Une trentaine d’écoles devront fonctionner avec des effectifs compris entre 26 et 31 élèves par classe.

Conséquences des regroupements d’écoles

Nous sommes intervenus pour détailler les conséquences des regroupements sur les missions des directeurs. Les temps de décharge doivent être réévalués, des écoles de la taille d’un collège fonctionnent avec des moyens dérisoires et placent les directeurs des écoles concernées dans l’impossibilité d’assurer correctement leurs missions.

Espérance banlieues

Le SNUipp a dénoncé avec force le projet d’installation de l’école Espérance Banlieues à Montreynaud et obtenu quelques garanties. Le Préfet a confirmé sa prudence et annoncé qu’il ne versera pas un centime pour soutenir cette école aux méthodes très controversées. Le DASEN a dit suivre très près les pratiques pédagogiques proposées dans cette école. Le conseil régional, (dont le Président Laurent Wauquiez validerait une subvention de 200 000 €) n’était pas représenté. Le SNUipp/FSU a envoyé un courrier aux deux élus stéphanois du conseil régional (Mme Rey et M. Kéfi-Jérôme) pour obtenir des explications (cf bas de page). Enfin, le conseil départemental (qui pouvait s’opposer au projet mais qui en organise l’installation) s’est montré sensible aux arguments développés par le SNUipp/FSU. La conseillère départementale a proposé une rencontre avec le Président du CD42, ce que le SNUipp a accepté. Quant à la mairie de Saint-Etienne qui aurait pu également empêcher cette installation, elle n’a toujours pas répondu au courrier que nous lui avons adressé…

courrier aux élus du conseil régional

PDF - 31.3 ko

Élèves à la rue

Le SNUipp/FSU a interpellé le Préfet sur la situation des élèves sans logement, dont les familles sont dans l’attente d’une régularisation. Le droit à la scolarisation est inaliénable, néanmoins ces enfants ne peuvent suivre de scolarité normale (fatigue, absentéisme,…) du fait des carences de l’Etat en matière de logement d’urgence. Dans le cas de familles déboutées, le Préfet a indiqué ne pourvoir loger toutes ces familles pour des raisons budgétaires et ne prendre en compte que les cas jugés exceptionnels.

Rythmes scolaires

Seules 8 écoles fonctionneront sur 5 matinées à la rentrée prochaine. 6 sur un schéma classique (après-midi raccroucies : St Genest Malifaux Les étangs / Burdignes / Luriecq / Marcoux / Rozier en Donzy / Tarentaize Sapin Géant. 2 sur un schéma expérimental (une après-midi libérée) : St Genest Mx République – St Georges Hauteville

Psychologues scolaires

2 postes vacants n’ont pas été donnés cette année. Le SNUipp va de nouveau questionner l’IA pour avoir une explication officielle. Pour information, l’IA est revenu en CDEN sur 2 mesures de carte scolaire alors qu’il semblait avoir épuisé la dotation académique.

La déclaration FSU

PDF - 43 ko

Ajout du 26 juin (Mesures en fin d’article)

Le CTSD déterminant les mesures pour l’an prochain s’est tenu cet après-midi.

RAPPEL : ces ouvertures sont provisoires et n’impactent pas les décharges direction. Bilan : 14.25 ouvertures 1 fermeture (qui pourrait être revue lors du CDEN)

Nous nous étonnons que deux situations n’aient pas été évoquées en Groupe de Travail : Vérin/St Michel (ouverture actée) et la situation de la maternelle Vivaraize (30.25/classe, pas d’ouverture).

Nous avons rediscuté de toutes les situations dont les effectifs sont supérieurs à 27 de moyenne et pour lesquels la rentrée s’annonce très compliquée.

Tous les postes sont consommés : les éventuelles ouvertures de rentrée se feront au détriment d’une fermeture.

Concernant le poste "lecture" sur Noirétable, il nous a été précisé que l’enseignant nommé sur ce poste interviendrait sur les écoles sur une journée entière. (Intervention sur des compétences de décodage, de production d’écrit, de compréhension).

Psychologue scolaire : 34 postes occupés sur 36. Deux postes vacants sur St Etienne Sud et Feurs : ces postes seront occupés par des stagiaires ou des vacataires.

Rythmes scolaires rentrée 2018  : 372 écoles à 4 jours - 102 en attente de validation 4 jours, 6 écoles à 4,5 jours, 2 écoles à 4.5 jours avec un après-midi vaqué.

Recrutement des AVS : cette année 120 AESH et 204 CUi supplémentaires ont été recrutés. Selon l’administration, c’est une augmentation de 15% qui devrait se reproduire l’année prochaine. Une dotation annuelle est donnée en septembre, lorsqu’elle est épuisée, l’IA embauche des CUI.

Ci-dessous, la déclaration de la FSU

PDF - 33 ko

Les mesures

PDF - 465.7 ko

http://42.snuipp.fr/

Vos élus au CTSD : JM Boudot, Cécile Aulagnon, Jérémy Rousset

CR DU GROUPE DE TRAVAIL DE LUNDI 25 JUIN

Le SNUipp/FSU a appelé les écoles qui avaient pris contact avec nous pour ces ajustements et a expliqué la teneur des discussions qui ont eu lieu ce matin.

Vous trouverez ci joint un tableau avec les écoles évoquées en observation d’ouverture ou de fermeture, en éducation prioritaire, au titre des CP/CE1 à 12, les situations en ASH, les évolutions des mesures de regroupements prévus, le problème des remplacements.

En plus des informations en pièce jointe, l’IA nous indique aussi que :

- les écoles de Beaulieu et Montchovet sont en vigilance par rapport à leurs effectifs.

- il est noté un baisse générale des effectifs sur la commune de St Just St Rambert qui sera pris en compte en carte scolaire de février 2019.

- une baisse nette des effectifs est notée pour Chavanelle maternelle.

PDF - 65 ko

Situations observées groupe de travail Autre information : la ville de St Étienne aurait gagné +1600 élèves sur les 5 dernières années.

Vos élus au groupe de travail Jérémy Rousset et Cécile Aulagnon

LUNDI 25 JUIN à 9H30

L’IA observera tout d’abord en groupe de travail la situation des écoles qui ont vu leurs effectifs évoluer depuis la carte scolaire de février.

Vraisemblablement le lendemain ( la date ne nous a pas été officiellement communiquée)

L’IA nous annoncera en Comité Technique (CTSD) les décisions qu’il aura prises pour les ajustements de juin.

MERCREDI 4 JUILLET à 17h Les mesures seront entérinées lors du Comité Départemental (CDEN) en préfecture en présence du préfet , des élus de la République et des représentants de parents d’élèves.

Lors de ces instances, des situations laissées en suspend lors des instances de février seront revues + des situations nouvelles qui voient leurs effectifs évoluer.

Il reste environ 2 postes sur la dotation pour faire des ajustements. L’IA a une marge de manœuvre avec les postes gelés ( type postes RASED non ouverts au mouvement).

ATTENTION : les mesures de juin sont en général PROVISOIRES pour un AN. Pour être entérinées, ces mesures devront "repasser" à la carte scolaire de 2019 qui les rendra définitives. Les ouvertures de juin ne donnent jamais lieu à une augmentation de décharge de direction, de même que les fermetures n’ont pas d’impact sur la décharge de direction pour l’année à venir.

A l’issue de groupe de travail de lundi, nous vous tiendrons informés comme à chaque instance du résultat des discussions via notre site.

Vos élus SNUipp/FSU 1er degré Jean Marc Boudot, Jérémy Rousset, Cécile Aulagnon

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan