Retour accueil

Vous êtes actuellement : COMMISSIONS IA  / CAPD 


CAPD second mouvement Juin 2018

jeudi 28 juin 2018

Résultats définitifs du second mouvement. NOMINATION des PES vendredi 29 après midi NOMINATIONS au 3ème MOUVEMENT jeudi 5 juillet

MOUVEMENT

S’est tenue cet après-midi la CAPD second mouvement qui a entériné le second mouvement après une dernière modification ce jour, suite à une erreur, concernant 2 enseignants sur Riorges et le Coteau.

De plus l’administration a dit qu’elle réexaminerait les demandes de temps partiels (à 75% et 50%) qui n’avaient pas été prises en compte pour des raisons de délai. Elle réexaminera aussi toutes les demandes de disponibilités qui avaient été refusées parce qu’elle étaient hors-délai (faire un recours par courrier).

INEAT/EXEAT

Deux collègues ayant obtenu un EXEAT de la Loire ont obtenu un INEAT sur le département de leur choix, les bouches du Rhône et le Rhône. Il y a donc deux départs actuellement arrêtés. D’autres sont à l’étude par les départements visés par les collègues.

Pour le moment aucun INEAT sur la Loire n’est prononcé par la DSDEN, en raison du surnombre massif dans le département.

Concernant les problèmes de répartitions induits par l’affectation de PES dans les écoles : le DASEN réaffirme que le courrier reçu par les équipes doit être la règle. En cas de difficulté, il faut se rapprocher de l’IEN qui examinera les situations particulières.

L’analyse du SNUipp42

La mobilité enseignante choisie est une dimension importante de notre métier, tant parce que nous avons des contraintes géographiques à assumer que parce que les enseignants ressentent parfois le besoin de changer d’école, de niveau...

On le déplore chaque année (cf. notre déclaration ci-dessous), la mobilité inter-départementale ne permet pas de résoudre nombre de situations compliquées vécues par les collègues. Au niveau intra-départemental, la mobilité est meilleure.

Pour le SNUipp42 il existe une solution pour améliorer tout cela, une solution qui améliorerait la mobilité des enseignants et de plus augmenterait la réussite des élèves : il faut ouvrir des classes ! Depuis peu, le ministère reconnaît que le nombre d’élèves a un impact certain sur la réussite des élèves, d’où les CP à 12, alors, chiche monsieur le ministre : baissons efficacement le nombre d’élèves par classe, on améliorera la réussite des élèves et la mobilité des enseignants.

On peut se féliciter, par ailleurs, que le critère retenu pour créer le barème dévolu aux enseignants lors du mouvement soit l’AGS (ancienneté générale des services). Voilà un critère clair, objectif et égalitaire qui permet une réelle égalité de traitement. La transparence du fonctionnement paritaire lors du mouvement est également un socle fondamental de cette égalité de traitement.

Nous nous permettons ici d’exprimer de vives craintes dans la mesure où le gouvernement a clairement énoncé son souhait de mettre fin aux commissions paritaires (CAPD, CHSCT, CCP) à l’avenir. Que restera-t-il de la transparence et de l’égalité, notamment lors des mouvements des personnels ?

Vos élus du SNUipp présents à la CAPD : Cécile Aulagnon, Amandine Arthaud, Sandrine Ainser, Luc Gibernon, Romain Liogier, Yves Bornard

La déclaration du SNUipp-FSU 42

PDF - 46.4 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan