Retour accueil

CDEN du 20-11 : les constats de rentrée face au préfet

mercredi 21 novembre 2018

Le CDEN de rentrée s’est tenu le mardi 20 septembre.

La FSU est intervenue pour dénoncer les conditions de cette rentrée : des classes toujours très chargées dans de nombreuses écoles, des salaires qui stagnent, des conditions de travail qui se détériorent.

Le Préfet a qualifié cette description de "lugubre" : ce type d’analyse expliquerait selon lui la désaffection des jeunes pour le métier.

Exemple édifiant de la cécité de l’Etat, incapable de prendre la mesure des difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontées ses agents.

Constat de rentrée 2018 : 60867 élèves scolarisées dans les écoles primaires publiques (contre 17256 élèves dans les écoles privées). Les prévisions de l’IA étaient de 60732. En 2017, le nombre d’élèves était de 61042.

Il y a 482 écoles.

Les 2 ans : 14,94% des TPS sont accueillis, dont 41,01% en Education prioritaire.

Le SNUipp/FSU est intervenu pour dénoncer les pratiques discriminatoires de certaines écoles privées du département : certains enfants - dès la maternelle - sont refusés pour des motifs illégaux. L’IA demande à ce que les familles le saisissent systématiquement lorsque ces cas se produisent. Le SNUipp/FSU demande à ce que les motifs de refus soient rédigés par ces directeurs d’école. Bien souvent c’est le manque de places qui est invoqué, or des places sont parfois de nouveau disponibles en fonction du profil de la famille qui en fait la demande. Ces pratiques sont inacceptables et conduisent à une forme de ségrégation.

maintien : l’inspecteur d’académie observe une hausse très importante du nombre de maintien, notamment en CP. Il souhaite observer de près ce phénomène pour en contrôler la hausse.

élèves sans toit Le SNUipp/FSU est longuement intervenu pour dénoncer les conditions inhumaines dans lesquelles sont placées certaines familles, notamment à Saint-Etienne. De nombreux comités de soutien se structurent, certains enseignants logent leurs élèves et tous doivent se débrouiller pour ne pas laisser ces enfants dans le froid et l’insécurité et pallier ainsi les carences de l’Etat.

Le Préfet s’est dit attentif aux arguments développés et a convenu d’un temps d’échange avec la FSU pour trouver des solutions. Le SNUipp/FSU a demandé l’ouverture sans délai des hébergements réservés à la période hivernale.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan