Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Fonctionnement de l’école 


Médecine de prévention / Santé et sécurité au travail

vendredi 30 novembre 2018

Toujours pas de médecin de prévention dans la Loire : une situation inadmissible qui pourtant perdure !

Lors du CHSCT départemental qui s’est tenu vendredi 16 novembre 2018, la FSU a questionné une nouvelle fois à l’IA sur l’absence de médecine de prévention. Voilà la réponse qui nous a été faite :

Cette problématique est grave et inquiétante et concerne également d’autres académies. Les pistes envisagées jusqu’à maintenant par la Rectrice ne fonctionnent pas. Certaines ont notamment été refusées par les Finances Publiques. La piste du recours à une prestation privée pose le problème du grand nombre d’agents. Aucun prestataire ne pourrait répondre à un public de plusieurs milliers de personnes. L’intervention d’internes en étude de médecine a été envisagée. Elle ne pourrait fonctionner que dans la mesure où un médecin du travail assure le rôle de tuteur. Le médecin conseiller technique de la rectrice ne peut pas assurer ce rôle car il n’a pas la spécialité « médecin du travail », c’est pourquoi il ne fait que traiter les dossiers. Les pistes évoquées par l’IA ou le rectorat ne règlent pas le problème, inacceptable, des collègues en souffrance. Les personnels ayant besoin de la médecine de prévention ont déjà leurs problèmes de santé à supporter, nul besoin d’y ajouter l’indigence de l’État.

Les assistantes sociales du personnel ont présenté au comité un bilan de leur activité. Elles effectuent une quinzaine d’entretiens par semaine. Elles travaillent en partenariat avec certaines associations, comme l’association Violette Maurice qui traite de la violence au travail. Les assistantes sociales sont aussi parfois sollicitées par les personnels retraités.

Nous avons questionné l’IA sur le fonctionnement - et dysfonctionnements ? - du service des remplacements. Le DASEN a été surpris de la demande et nous a répondu qu’un agent de la DIPER viendra lors du prochain CHSCT afin d’expliciter le fonctionnement de ce service pour le moins opaque. La FSU restera très attentive quant aux pistes d’amélioration indispensables.

La charge de travail des directeur/trices est toujours trop importante ! L’IA a annoncé vouloir proposer des aménagements. Cela concernerait la charge administrative uniquement. Une expérimentation devrait être mise en place principalement dans des territoires ruraux. Un Groupe de Travail sera mis en place sur ce sujet. Affaire que le SNUipp suivra avec la plus grande vigilance.

Vous pouvez contacter le secrétaire du CHSCT (Florent Jolis, SNUipp/FSU) par mail (chsctd-sec-42@ac-lyon.fr) ou par téléphone (06-34-09-16-04).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan