Retour accueil

[CARTE SCOLAIRE] Dernières discussions en préfecture

vendredi 5 juillet 2019

Le Directeur Académique a présenté les mesures provisoires de carte scolaire de juin en préfecture aux élus, aux parents, aux DDEN. La FSU/SNUipp est intervenue sur de nombreux points. Lire ci dessous pour les ajustements de septembre. Compte Rendu complet ci dessous.

D’autres ajustements, à la marge, auront lieu la première semaine de la rentrée. Le SNUipp/FSU demande chaque année qu’aucune fermeture n’ait lieu en septembre. Vous devrez nous faire parvenir vos effectifs et argumentaires dès la pré rentrée si vous constatez une grosse variation d’effectifs.

Compte-rendu du CDEN du 2 juillet 2019

Le préfet introduit la séance et donne la parole aux syndicats qui lisent leur déclaration, dans l’ordre FSU-SNUipp, SE-UNSA, FO. Assez convergentes, ces déclarations déplorent les manques de moyens en primaire, secondaire, ASH, ainsi que les effets d’annonce du président qui sont séduisants, mais concrètement inapplicables, car à moyens constants. Pour lire notre déclaration, voir ICI :

PDF - 50.3 ko

La FCPE s’exprime à son tour et regrette les fermetures de classes, les effectifs surchargés, que ce soit en primaire, au collège ou au lycée. Elle alerte sur la prise en charge des enfants en situation de handicap qui, parfois, ne sont pas pris en charge de manière décente et cohérente. La FCPE revient aussi sur la manière dont elle est parfois déconsidérée dans les débats. Enfin, elle s’indigne du projet « Espérance banlieue » relatif à la création d’une école hors contrat qui utilisera des bâtiments communaux et bénéficiera de fonds publics.

Les DDEN prennent ensuite la parole pour constater que le délai est court entre la réception des documents fournis par l’IA et le CDEN. Puis ils reviennent sur les nouveaux dispositifs, en saluant les CP-CE1 dédoublés en REP, mais déplorent que cette mesure s’applique à moyens constants, ce qui a pour effet d’augmenter les effectifs dans les autres niveaux ou empêche des ouvertures de classe dans d’autres écoles. S’ils reçoivent favorablement l’annonce du président sur les GS-CP-CE1 à 24, ils mettent en garde sur la surcharge des PS-MS ainsi que des CE2-CM1-CM2 puisque la mesure s’appliquera à moyens constants et ne prévoit pas de recrutements massifs de PE. Les DDEN en profitent d’ailleurs pour souligner la baisse des postes offerts au concours du CRPE. Enfin, ils rappellent les principes de laïcité et mettent en garde l’assemblée face aux difficultés de contrôler les enseignements dispensés dans les écoles hors contrat ou à domicile.

Les élus ne s’exprimant pas, le Préfet revient sur deux points :

Concernant la laïcité, il renvoie aux très récents textes de loi. Concernant l’enseignement hors contrat et l’enseignement à domicile, il précise que tous les moyens sont en œuvre pour vérifier que ces enseignements s’inscrivent dans les valeurs de la République.

A son tour, le DASEN prend la parole et reprend le sujet tout récent et explosif des AESH voir ICI.

L’ordre du jour est ensuite présenté à l’assemblée. Il reprend point par point le CTSD du 25 juin voir ICI.

PDF - 103.9 ko

Lorsque la carte scolaire est validée, nous revenons sur deux points très précis : Nous interpellons le Préfet sur le délai d’attente des enfants en situation de handicap qui est indigne, ils n’ont parfois pas de solution et sont obligés d’attendre une, parfois deux années avant d’obtenir une proposition de placement. Accepterions-nous que des enfants de CM1 attendent un, voire deux ans avant de pouvoir entrer en CM2 ? Tel est pourtant le sort réservé à certains enfants en situation de handicap. Nous considérons qu’il s’agit de la double peine et que ces enfants qui devraient mériter une bienveillance toute particulière sont au contraire délaissés. Le Préfet et le DASEN ont entendu cette requête, en ont bien conscience et la déplorent tout comme nous. Nous interpellons la vice-présidente du Conseil Départemental sur l’implantation de l’école « Espérance banlieue » dans le quartier de Montreynaud : nous sommes contre sa création. Nous nous étonnons du montant de la subvention allouée à ce projet (350 000 euros) ainsi que du prêt de locaux communaux. La vice-présidente ne nous fournit aucune réponse.

Mise à jour du 25 juin 2019

Les mesures ci-dessous :

PDF - 103.9 ko

Le SNUipp/FSU dénonce l’écart entre la communication présidentielle et les réalités observées sur le terrain. Alors que selon le Président « des classes à taille humaine » ne doivent pas dépasser 24 élèves, la Loire comptera cette année encore de trop de classes dépassant les 26 élèves.

Pour appliquer la mesure des GS à 12 en REP/REP+ et les GS/CP /CE1 à 24 sur les autres territoires, l’administration contraint certaines équipes à augmenter de façon déraisonnable les classes des autres niveaux. Autre conséquence de ces mesures non financées : l’accueil contingenté des TPS en éducation prioritaire. Cette scolarisation précoce demeure pourtant un facteur de réduction des inégalités scolaires éprouvé.

Le SNUipp/FSU 42 est réintervenu sur la question des répartitions de classes imposées par les IEN. Le DASEN reconnait que la mise en place des effectifs allégés en GS/CP/CE1 devait aboutir en 2021 et ne pouvait donc ne pas être mise en place de manière systématique à la rentrée 2019, en particulier dans les zones hors REP/REP+.

Mise à jour du 18 juin 2019

Premières discussions ce jour sur les écoles susceptibles d’ouvrir ou de fermer en juin de manière provisoire. 1ères infos

42 situations d’écoles ont été discutées aujourd’hui en groupe de travail pour préparer les décisions qui seront annoncées mardi 25 juin après midi en CTSD.

4 écoles sont en observation de fermeture sur St Chamond, Unieux, Firminy. Ces 4 fermetures semblent sûres d’être actées le 25 juin.

36 écoles sont en observation pour une ouverture. 8 ouvertures semblent sûres d’être actées le 25 juin. 8 autres sont en suspens. Pour le SNUipp/FSU, trop de situations ne sont pas suffisamment prises en considération.

2 écoles en difficulté suite aux expérimentations demandées par les IEN avec GS dédoublées ou CP/CE1 à 24.

Tous les dossiers dont nous avons eu connaissance ont été défendus et argumentés. Les écoles qui nous avaient contacté ont été appelées.

Les décisions seront prises mardi 25 juin après midi. Pour rappel, toutes les décisions prises le seront à titre provisoire. Les situations d’écoles, pour être définitives devront "repasser" à la carte scolaire de janvier 2020. Les décisions prises en juin n’impacteront pas les décharges de directeurs, que ce soit à la hausse ou à la baisse.

Vos élus au Groupe de travail Christophe Dargère, Jérémy Rousset, Cécile Aulagnon

Mise à jour du 3 juin

Le GT et le CTSD se tiendront les 18 et 25 juin. Toutes les écoles qui ont vu leur effectifs évoluer et qui souhaitent etre défendues peuvent nous contacter en nous précisant - les chiffres actualisés les répartitions de cette année et de l’année prochaine les éléments particuliers (contexte, difficultés particulières).

C. Aulagnon, J. Rousset, M. Rouchouse, C. Dargère

MISE A JOUR DU 7 FEVRIER

Suite au vote unanime des syndicats contre la dotation et la carte scolaire au CTSD du 29/01, un nouveau CTSD s’est tenu le 7 février. Quelques modifications, à la marge, ont été apportées par l’IA au projet de carte scolaire. (cf compte-rendu)

- Fermeture de 11 postes de titulaires remplaçants (au lieu de 12 prévus initialement), principalement dans le centre du département. Des mesures de carte scolaire concerneront des TR du secteur centre du département et seront connues lors du CDEN du 14 février 2019.

- Fermeture d’un poste à l’IME de Taron pour ouverture d’un poste à l’IME de Céladon, ainsi que -0.25 de coordination pour l’IME de Taron.

- Ouverture à titre définitif confirmée à Vézelin sur Loire.

PDF - 775.8 ko
CR CTSD 7-02

La FSU a rappelé que le décalage important entre les propos ministériels et la réalité de la carte scolaire n’est pas compris sur le terrain. Le redéploiement des CP/CE1 dédoublés, insuffisamment financé, crée des situations de tension dans de nombreuses écoles du département en particulier dans les territoires ruraux.

L’IA-DASEN est confronté aux problèmes des petites communes qui refusent de mutualiser les moyens pour pérenniser leurs postes. "Le rural nous empêche d’aller au bout de notre logique", explique-t-il.

Nous avons tenu à défendre les fermetures et ouvertures des écoles qui le nécessitent et/ou qui ont fait appel à nous. Nous avons également tenu à rappeler les conséquences à court terme sur des écoles qui gardent des effectifs supérieurs à 25 de moyenne avec des classes qui seront parfois au-delà de 30.

Le DASEN dit qu’il restera 1 poste pour le CTSD du mois de juin, auquel il faudra ajouter quelques postes qu’il pourra donner à certaines écoles en moyens provisoires.

RASED : Le SNUipp/FSU pointe des déséquilibres d’une circonscription à l’autre , ainsi qu’un déficit de psychologues sur plusieurs pôles, et le manque de postes G de manière générale. Le DASEN nous répond que ce n’est pas une priorité, qu’il est en difficulté pour recruter des psychologues contractuels, que la seule modification en cours est le glissement du poste E de Roche la Molière qui serait rattaché au Grand Clos.

Vos élus au CTSD de ce jour : Jérémy Rousset, Cécile Aulagnon, Christophe Dargère, Mathieu Rouchouse

MISE A JOUR DU 29 JANVIER

DEMAIN MERCREDI 30 JANVIER, à 17H RASSEMBLEMENT devant l’IA avec AUDIENCE à 17h30 pour TOUTES les délégations d’écoles qui le souhaitent .

Dotation de 25 postes + 1 poste pour ULIS

Il y a une baisse actuelle et à venir de la démographie scolaire dans la Loire (-600 dans le premier degré : public - 432/privé - 200) Baisse principalement ds le Centre et le Roannais

Toutes les mesures sont dans la pièce jointe :

PDF - 249.9 ko
CR mesures carte scolaire 29 janvier


- Les ouvertures
- Les fermetures
- Les mesures sur les autres postes que les classes
- Les regroupements faits et en projet
- Les classes qu’il faudrait ouvrir

Le SNUipp/FSU est ré intervenu :

- sur toutes les situations qui demandent une ouverture

- sur celles qui ne devraient pas fermer

- sur la fermeture de postes de remplaçants qui posera problème vue la situation actuelle déjà en tension et le nombre de classes croissant

- sur les gros projets de regroupements en Éducation Prioritaire et les fusions de nombreuses communes qui créent des structures trop importantes

- sur les regroupements non souhaités par les équipes enseignantes

- sur la problématique de la ville de St Étienne où les classes dédoublées ne sont pas suffisantes, où les effectifs en CE2/CM1/CM2 sont trop élevés, et où l’accueil des 2 ans ne peut se faire faute de places suffisantes

- en éducation prioritaire, il manquerait 20 postes

- en milieu ordinaire, il manquerait 24 postes

- sur l’insuffisance de la dotation de 2 postes pour les UPE2A : 5 seraient nécessaires

- sur la classe thérapeutique de Solaure qui a fermé l’an dernier car la prévision de scolarisation était de 5 élèves, réellement elle de 10 élèves à ce jour

LES MOYENS NE SONT PAS SUFFISANTS !!!!

Pour toutes ces raisons, les élus du personnel ont voté CONTRE CE PROJET DE CARTE SCOLAIRE

Vote 10/10 en contre (FSU SNUipp 6 - SE UNSA 3 - FO1)

Suite au vote CONTRE à l’unanimité, le CTSD doit se tenir à nouveau le jeudi 7 février 2019 où normalement le DASEN doit nous annoncer un projet modifié.

Le CDEN ( annonce des décisions en préfecture) se tiendra le 14 février à 17h.

Vos élus en CTSD pour le 1er degré : Jean Marc Boudot, Christophe Dargère (Secteur Roannais) Mathieu Rouchouse, Jérémy Rousset, Cécile Aulagnon (Secteur Sud et Centre)

MISE A JOUR DU 24 JANVIER

Le SNUipp a envoyé le compte rendu de ce groupe de travail lundi 21 dans la soirée à toutes les écoles et tous les syndiqués. Décisions MARDI 29 janvier à 9h00 ( CTSD)

Pour 2019, le ministère dote l’académie de +175 postes.

La rectrice répartit cette dotation sur les 3 départements et a décidé d’attribuer + 25 postes au département de la Loire.

Vous êtes nombreux à nous avoir déjà fait parvenir vos prévisions, vos craintes de fermeture, de regroupement, les demandes d’ouvertures et de besoins en postes.

Le SNUipp/FSU travaille afin de connaitre toutes les situation set de porter votre parole dans les instances.

CALENDRIER

LUNDI 21 JANVIER après midi : Groupe de travail où les situations d’écoles et de postes particuliers sont évoquées et discutées. Le SNUipp y porte tous les dossiers sur lesquels il a des éléments. Vous pouvez nous solliciter encore jusqu’à lundi matin. Un compte rendu sera fait par nos soins.

MARDI 29 JANVIER date à confirmer : Tenue du CTSD, instance où le DASEN annonce des mesures ( fermetures/ ouvertures/regroupements / postes particuliers ASH ou autres).

MARDI 12 FÉVRIER : Tenue du CDEN en préfecture où le DASEN présente les décisions de mesures qui sont définitives .

Entre le 29 janvier et le 12 février, des "bougés" peuvent avoir lieu. Le SNUipp/FSU appelle les autres organisations syndicales à s’unir pour organiser un rassemblement avec une demande d’audience à l’IA.

La date vous sera communiquée très bientôt. Vos élus en Carte scolaire : Jérémy Rousset, Cécile Aulagnon, Mathieu Rouchouse, Jean Marc Boudot, Christophe Dargère

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan