Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Direction d’école 


[DIRECTION] Résultats de la consultation

vendredi 10 janvier 2020

Le ministère a publié les résultats de sa consultation lancée en novembre dernier. Les 29 000 réponses reçues confirment ce que revendique le SNUipp-FSU depuis de nombreuses années.

Direction : la feuille de route est tracée

Les directeurs et directrices réaffirment très majoritairement ce qui fait le cœur de leurs missions : suivi des élèves, travail en équipe, relation avec les partenaires, mise en œuvre des projets pédagogiques… Ils confirment une charge de travail importante, en plus de leur mission d’enseignement. 46% y consacrent entre 11h à 20 h par semaine, plus de 20 h pour 44%. Comme l’ensemble de leurs collègues, les directrices et les directeurs réaffirment la nécessité de ne pas être considérés comme des exécutants, mais bien que leur expertise et leur implication au service des élèves soient reconnues.

Plus que jamais les besoins en temps (augmentation de la décharge d’enseignement), en personnel supplémentaire (emploi d’aide à la direction et au fonctionnement de l’école) et en formation (54% des directrices et des directeurs n’ont bénéficié d’aucune formation liée à leur fonction) sont mis en avant. Le déclassement salarial est également pointé.

Tout en exigeant une reconnaissance de la fonction de direction, ces personnels marquent une nouvelle fois leur opposition à un statut spécifique : moins de 10% évoquent cette opportunité.

Cette parole confirme les propositions du SNUipp-FSU, élaborées avec la profession, pour améliorer la direction et le fonctionnement de l’école. Le ministre doit désormais s’engager à suivre cette feuille de route et apporter dès maintenant des réponses à la hauteur des attentes et des revendications exprimées, en octroyant les moyens nécessaires.

MISE A JOUR DU 28 NOVEMBRE 2019

Un agenda social annoncé par le Ministère

Lors du Comité technique ministériel du 14 novembre, le ministre a confirmé l’inscription du chantier sur la direction d’école dans l’agenda social.

Les premières mesures annoncées sont mises en œuvre dès ce mois de novembre avec la mise en ligne d’un questionnaire à destination des directeurs, l’organisation de réunions d’échanges entre directeurs et IEN et l’octroi d’une journée de décharge supplémentaire pour chaque directeur. En parallèle, la DGESCO poursuit son travail autour de l’allègement du travail des directeurs.trices par un recensement des instructions et circulaires qui leur sont adressées. Le Ministre devrait donc annoncer fin décembre les premières mesures applicables dès janvier.

A compter du mois de janvier, des comités de suivi doivent se mettre en place au plan national et au plan départemental. Ces comités devraient être composés de représentants des personnels , d’IEN, du DASEN, et ponctuellement de représentants des collectivités territoriales.

Un calendrier de concertations est fixé :

Janvier : atelier sur les missions et procédures incombant aux directeurs.trices d’école, en vue de les alléger, voire d’en supprimer et atelier sur les processus d’information et de validation.

février : réflexion approfondie sur la direction d’école en termes de temps et de structure.

Mars/ avril : travail sur la revalorisation financière et le régime indemnitaire.

Le SNUipp FSU s’engagera dans ces discussions avec l’objectif d’obtenir de réelles avancées pour la Direction d’école, en particulier l’augmentation du temps de décharge pour tous les groupes, l’affectation de personnels formés d’aide à la direction et au fonctionnement de l’école sur des missions pérennes, et, l’augmentation des rémunérations…

Si l’on ne peut que se féliciter que le ministère prenne enfin en main la question de la direction d’école devenue intenable dans sa complexité actuelle et la charge qu’elle représente pour les personnels, les premiers éléments de réponse apportés posent tout de même question .

Le questionnaire ministériel doit faire l’objet d’un retour aux directeurs.trices et aux organisations syndicales avant les vacances de noël. Néanmoins il ne s’agit pas, comme annoncé, d’un lien unique. Pour l’instant, toute personne disposant du lien peut répondre aux questions posées, éventuellement plusieurs fois, ce qui ne permet pas de garantir la fiabilité des résultats de ce sondage. De nombreux sujets de préoccupations n’apparaissent pas dans le questionnaire et certaines questions comme la 26ème ("En tant que directeur et directrice, souhaiteriez vous être associé à l’évaluation des professeurs de votre école ?") ouvrent la porte au retour du projet de réforme de la structure même des écoles avec le basculement de la fonction de directeur vers le statut de chef d’établissement, ce que la profession a largement rejeté l’an dernier lors des mobilisations contre la loi Blanquer et les EPSF.

L’organisation des réunions en circonscription peut également questionner dans la mesure où, pour offrir un temps d’échange nécessaire aux directeurs et directrices, ceux ci n’ont reçu qu’une simple invitation en dehors du temps de travail et sans ordre de mission, ce qui est une pratique devenue bien trop fréquente ces dernières années et largement dénoncée par les directeurs.trices justement. Ceci d’autant plus qu’aucune remontée institutionnelle n’est prévue à l’issue de ces réunions ! A quoi cela peut-il servir de "libérer la parole" si celle ci n’est pas recueillie ?

La mise en œuvre de la journée de décharge supplémentaire avant noël s’avère malheureusement bien maladroite aussi. Le grand nombre de remplaçants mobilisés pour l’occasion n’est pas sans conséquences : de nombreuses situations nous ont été communiquées dans lesquelles les collègues en arrêt maladie ne sont pas remplacés, où les décharges mensuelles de direction pour les écoles de moins de trois classes sont paradoxalement annulées… Situation ubuesque, où une journée de décharge programmée depuis septembre est annulée au profit d’une autre journée de décharge calée au dernier moment !

Face à cela, le SNUipp FSU 42 demeure vigilant et appelle l’ensemble de la profession à se mobiliser autour de la question cruciale de la direction d’école.

Il est nécessaire d’obtenir des avancées notables pour nos collègues directrices et directeurs qui ne doivent pas supporter plus longtemps une telle saturation professionnelle ,ET, il est nécessaire de demeurer vigilant car l’avenir de la direction, c’est aussi l’avenir de l’école entière et de son fonctionnement structurel.

Tout cela va se jouer dans les mois à venir. Nous vous informerons et nous vous consulterons, comme nous avons commencé à le faire lors des réunions d’informations syndicales du mois de novembre.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan