Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Traitements/Indemnités 


[Carrière] Grilles d’avancement et salaires au 1er janvier 2020

mardi 10 mars 2020

Ci-dessous, vous trouverez toutes les informations sur l’avancement, les promotions, le calendrier des paies...

Depuis le 1er septembre 2017, le corps des professeurs des écoles comprend 3 grades :
- la classe normale qui comprend onze échelons ;
- la hors-classe qui comprend six échelons ;
- la classe exceptionnelle qui comprend quatre échelons et un échelon spécial.

Les nouveautés au 1er janvier 2020

- hausse des cotisation retraites qui passe de 10,83% à 11,10% du traitement brut. Cela se traduit par une perte de salaire, selon l’échelon, de 4 à 10 euros par mois. Le décret n° 2014-1531 du 17 décembre 2014 prévoyait une dernière augmentation au 1er janvier 2020.
- la 5ème étape du PPCR (Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations), décidée en 2016 était initialement prévue pour janvier 2019. Le gouvernement actuel a décidé de repousser cette hausse d’une année, au 1er janvier 2020. Conséquence, tous les échelons voient leur indice augmenter de 0 à 15 points et le salaire mensuel augmenter de 7 à 40€ selon l’échelon détenu.

Au final, les évolutions salariales iront de -10€ à + 50€ par mois selon l’échelon détenu.

Les retraités : Après la double peine de 2018 : augmentation de la CSG et absence de revalorisation des pensions, ils sont en attente d’actes leur permettant de maintenir un nouveau de vie décent.

Passer à la hors classe

Tous les Professeurs des Écoles ayant atteint 2 ans d’ancienneté dans le 9ème échelon au 31 août de l’année scolaire en cours sont promouvables à la hors classe au 1er septembre de l’année scolaire suivante. Un classement prenant en compte un barème et l’AGS est établi après consultation de la CAPD. Pour être promu, les enseignants doivent être en activité, en détachement, en congé parental ou mis à disposition.

Le barème comprend deux composantes :
- l’avis arrêté par l’IA (c.f tableau 1), suite à l’avis que l’IEN a posé lors du rendez-vous de carrière qui s’est déroulé au cours de la seconde année du 9ème échelon.
- l’ancienneté dans la plage d’appel (c.f tableau 2).

Grâce au PPCR, le déroulement carrière dans la classe normale varie de 24 à 26 ans et le taux de passage à la HC augmente, ce qui doit permettre à tous, d’accéder à la Hors Classe avant la retraite. C’est une avancée !

Dernière avancée obtenue par la SNUipp-FSU au plan national : à barème égal, c’est l’AGS sur toute la carrière qui est prise en compte et non plus l’ancienneté dans le grade (c’est à dire le corps des PE) ; ce qui était très injuste et pénalisait les ex instituteurs !

Passer à la classe exceptionnelle

Sans doute parce que la Hors Classe devient accessible à tous, le ministère a fait le choix de créer un 3ème grade : la classe exceptionnelle. Par définition une minorité d’enseignants pourra y accéder. La classe exceptionnelle concerne 4,29 % du corps des PE en 2019 pour atteindre le plafond de 10% à la rentrée 2023.

Qui peut y accéder ?

- 80% passeront par une entrée « fonctionnelle ». Pour se porter candidat, il faut être, à minima, au 3ème échelon de la HC avec au moins 8 ans d’exercice, non nécessairement continue, sur certaines fonctions (éducation prioritaire, direction (y compris classe unique), PEMF, référent handicap). Barème : 1+2

- 20% y accéderont sur le seul « mérite », il faut pour cela être au dernier échelon de la HC. Barème 1+2

Le barème :
- 1 : L’avis de l’IA : 0 point 40 points 90 points 140 points
- 2 : L’ancienneté

Le SNUipp-FSU s’oppose à l’exclusion de la quasi-totalité des enseignants de l’accès à la classe exceptionnelle. Ce nouveau grade renforce les inégalités entre les hommes et les femmes. Ces dernières représentent plus de 83% des enseignants mais seulement 64% du vivier « fonctionnel » et à peine 50% du vivier sur le « mérite ». Pour le SNUipp-FSU, tous les PE doivent pouvoir atteindre l’indice 1000 en fin de carrière.

INFORMATIONS CONCERNANT LES RETENUES SUR TRAITEMENT L’absence de service fait donne lieu à une retenue égale à 1/30me de la rémunération par jour de grève, même si la durée de la grève est inférieure à la journée complète. La retenue est calculée sur l’ensemble de la rémunération : traitement indiciaire, indemnité de résidence, primes et indemnités. Les primes versées annuellement sont incluses dans l’assiette de calcul de la retenue. Elles doivent être ramenées à un équivalent moyen mensuel, sur la base du montant versé au cours de l’année précédente, afin de calculer le montant du 30me à retenir. En revanche, le supplément familial de traitement (SFT) est maintenu en intégralité. Les remboursements de frais ne sont pas pris en compte. Aucun texte n’impose que la retenue soit effectuée sur la rémunération du mois au cours duquel la grève a eu lieu. Mais elle doit être calculée sur la rémunération de ce mois-là. La partie de la rémunération non versée n’est pas soumise à cotisation. Si la grève dure plusieurs jours consécutifs, le nombre de 30mes retenus est égal au nombre de jours compris du 1er jour inclus au dernier jour inclus de grève. Ce décompte peut s’appliquer même si, durant certaines de ces journées, l’agent n’avait aucun service à accomplir (jours fériés, congés, week-ends). Ainsi, par exemple, lorsqu’un agent fait grève un vendredi et le lundi suivant, il peut lui être retenu 4/30mes. La retenue ne doit pas dépasser la quotité saisissable de la rémunération.

Les personnes à charge, qui doivent habiter avec le débiteur, sont l’époux, le partenaire de Pacs ou le concubin, les enfants à charge et l’ascendant dont les ressources sont inférieures au RSA. Pour un agent célibataire regarder la colonne 0 personne à charge. Quels que soient l’origine et le montant de la dette, le débiteur salarié conserve une somme égale au montant forfaitaire du RSA correspondant à un foyer composé d’une seule personne.

Calendrier des paies

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan