Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Direction d’école 


[DIRECTION] Point de situation inquiétant

jeudi 12 mars 2020

DIRECTION : UN POINT DE SITUATION INQUIETANT

Après le suicide de notre collègue de Pantin et face à la médiatisation importante de son courrier, notre ministre avait annoncé en novembre l’ouverture d’un agenda social et des premières mesures dès le mois de décembre.

Nous nous en souvenons ! Les réunions de directeurs en circonscription sur invitation et sans remontées … la journée de décharge supplémentaire mise en œuvre de manière chaotique et qui a généré de nombreux problèmes de remplacement ainsi que l’annulation paradoxale des décharges mensuelles de certaines écoles de moins de 3 classes… l’enquête ministérielle auprès des directeurs qui a tracé une feuille de route qui existait déjà, ne faisant que rappeler les besoins déjà exprimés par la profession : temps de décharge, revalorisation financière, formation, aide humaine formée et pérenne.

Le ministère avait également annoncé la constitution de comités de suivi et un calendrier de discussions dès janvier. Force est de constater que, loin des feux de l’actualité, la mise en œuvre du calendrier accuse un fort retard et s’opère dans une grande imprécision.

Au plan national, une seule réunion s’est tenue le 27 janvier, au lieu des trois prévues initialement. Le ministère y a annoncé que la question de l’indemnitaire serait interrogée dans le cadre des discussions sur la revalorisation en parallèle de la réforme des retraites. Aucune avancée sur les 3 autres mesures plébiscitées par les collègues : décharge, formation, aide humaine. Seules quelques propositions visant la simplification administrative des procédures et outils ont été formulées par le ministère (PPMS, AFFELNET, ONDE, PAI …).

Au plan départemental, la première réunion du comité ligérien s’est tenue le 6 février, essentiellement pour fixer son organisation à défaut de cadrage ministériel précis. Comme l’a expliqué l’IA DASEN, le ministère ne prévoit, en effet, ni consultation ni remontée des travaux des comités départementaux, il ne définit ni les objectifs ni le calendrier de travail et, évidemment, il n’alloue pas d’enveloppe budgétaire spécifique.

Autrement dit, si le comité des directeurs ligériens peut être force de proposition, il ne l’est, à ce jour, que dans un cadre réglementaire et budgétaire fort contraint. Au plan national, comme au plan départemental, la situation est donc très insatisfaisante.

Pour le SNUipp-FSU, la question de la direction d’école demeure une priorité et ses élus s’engagent pleinement dans le travail des comités pour porter la voix des collègues et obtenir de réelles avancées.

Le SNUipp-FSU 42 appelle les directrices et directeurs à s’unir pour peser collectivement et à rejoindre le réseau des directeurs relais de la Loire. Via ce réseau, les élus du SNUipp pourront informer et consulter rapidement les directeurs sur les sujets soumis au comité ligérien. Par ce réseau, il s’agit avant tout de construire un rapport de force pour agir et peser collectivement.

Si vous souhaitez faire partie du réseau des directeurs relais du SNUipp-FSU 42, pour recevoir de l’information, participer aux échanges et constituer une force de proposition collective, envoyez-nous les informations suivantes :

Nom :

Prénom :

Ecole :

Circonscription :

Mail (différent de celui de l’école) :

 SNUipp-FSU 42, Bourse du travail, 2 rue Molière, 42300 Roanne snu42a@snuipp.fr

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan