Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTIONS  / Consignes syndicales 


[Revend] Rentrée du 2/11 Hommage, Protocole, Vigipirate

samedi 31 octobre 2020

Ordres, contre ordres, impréparation, mépris du service public d’éducation le disque est rayé !

Des actions possibles

Pour lundi, compte tenu de l’urgence, selon les contextes et les besoins, les équipes pourront mettre en œuvre une des pistes d’action :

- Un préavis de grève est déposé pour couvrir les équipes qui jugent que la rentrée ne peut pas se faire dans de telles conditions,

- A titre individuel, remplir le registre santé et sécurité au travail pour faire remonter toutes les situations de risques professionnels et de souffrances qui peuvent concerner les personnels comme les élèves,

- Proposer à l’oral aux familles qui le peuvent et qui l’acceptent, de garder leur enfant le temps jugé nécessaire par l’équipe, pour permettre la mise en place des protocoles.

L’IA-DASEN laisse la possibilité aux communes de maintenir une rentrée selon les premières dispositions prévues (10h). Il peut donc y avoir de la souplesse dans les organisations et vous pouvez vous en saisir en concertation avec les mairies (cf. mail joint adressé aux maires) ceci afin d’échanger en équipe sur l’hommage à notre collègue Samuel Paty et sur la mise en œuvre des protocoles.

PDF - 15.1 ko
mail DASEN aux maires

Dès lundi, le SNUipp-FSU42 déposera une alerte sociale qui obligera l’IA-DASEN à nous rencontrer. Le SNUipp-FSU42 travaillera à l’unité syndicale la plus large.

Nous appelons l’ensemble des collègues, à nous faire remonter tous les dysfonctionnements constatés, et en envoyer le double à leur IEN.

Pourquoi ces consignes ?

Le SNUipp-FSU 42, principal syndicat des professeurs des écoles et AESH, a écouté très attentivement les 22 minutes d’annonce du Président Macron ce mercredi soir dont les quelques secondes qu’il a daigné consacrer à la réouverture des écoles.

Et une fois de plus, une fois de trop, le gouvernement a démontré son peu de considération pour l’Éducation Nationale, ses personnels et ses élèves.

Alors que l’étude de la Société Française de Pédiatrie sur le peu de contagiosité des plus jeunes, a servi de support à une décision publique touchant des millions d’enfants. Rappelons que étonnamment, celle-ci n’a jamais été publiée dans une revue scientifique. Aucun pair ni homologue scientifique ne s’est vu donner l’occasion de commenter, ni même de contester la méthodologie ou les conclusions tirées de cette étude.

Voilà qu’aujourd’hui, 4,7 millions d’enfants de 6 à 11 ans devront rejoindre les bancs de l’école masqués.

Manque de cohérence, de transparence et amateurisme, l’histoire se répète, au détriment de tous les personnels et des usagers !

La deuxième vague, pourtant annoncée unanimement par les scientifiques, est dramatique avec l’explosion des contaminations familiales et professionnelles.

Même si les enfants semblent peu malades et plutôt préservés des effets de la maladie, ils sont pour autant confrontés au virus de manière active.

C’est pourquoi, alors que partout les mesures anti-covid se renforcent et que les restrictions se multiplient, il est insupportable de considérer la réouverture des écoles avec tant de légèreté et d’insécurité ! Il est inadmissible de recevoir à nouveau ordres et contre ordres d’un jour à l’autre et de toute part !

A ceci s’ajoute l’hommage à notre collègue Samuel Paty dont l’organisation a changé jour après jour !

Pour le SNUipp-FSU 42, dans un contexte sanitaire aussi dégradé et avec l’activation du plan Vigipirate « urgence attentat », la rentrée des classes doit se réfléchir minutieusement pour échanger sur l’hommage national et garantir la sécurité des élèves, des familles et des personnels pour les semaines à venir.

Le protocole sanitaire et les exigences du plan Vigipirate se télescopent : quelles priorités en cas d’antagonismes entre les protocoles ?

Pour cela, il n’y a pas de secret, il faut des moyens !

Le SNUipp-FSU42 exige :

- du temps : laisser les équipes d’école et les collectivités territoriales se concerter en amont de la reprise, afin d’envisager de manière réfléchie la déclinaison du protocole sanitaire et la mise en place du plan Vigipirate,

- du matériel : masques chirurgicaux protecteurs, du gel hydro- alcoolique, savons, thermomètres, points d’eau en nombre suffisant,

- des moyens humains : recrutements supplémentaires d’enseignants afin de réduire les effectifs et assurer les remplacements. Augmentation du nombre des agents municipaux,

- des partis-pris : laisser les équipes organiser librement le temps scolaire pour répondre au mieux aux contextes sanitaires et locaux.

L’équipe départementale du SNUipp-FSU42

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan