Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Direction d’école 


[DIRECTION] Groupe départemental des directeurs : CR réunion du 24 novembre 2020

mardi 24 novembre 2020

Le SNUipp FSU 42 demandait la réunion du comité départemental des directeurs depuis le début d’année scolaire, afin de pouvoir décliner, au plan local, les mesures qui peuvent l’être pour l’amélioration rapide des conditions de direction. Après plusieurs relances, un nouveau groupe a été initié par la DSDEN et s’est réuni en visio ce mardi 24 novembre.

Etaient présents :

Mr POGGIOLI, IA-DASEN

Mme MEISSE, ADASEN

3 directeurs et directrices représentants du SNUipp/FSU : J.Rousset, M.Denis, I.Rousson.

1 directrice représentante de FO

6 directeurs et directrices ligériens choisis par des IEN

3 IEN de circonscription

Cette réunion du groupe de travail des directeurs fait suite à la concertation du mois de février. Il se tiendra chaque trimestre avec une possibilité de le convoquer selon une autre temporalité si l’actualité l’exigeait.

Le DASEN introduit la réunion en détaillant le contenu de la circulaire du 27 août 2020 qui détermine 3 axes de travail principaux. ( Cf détails dans notre article site http://42.snuipp.fr/spip.php?article1854)

1. Donner du temps aux directeurs d’école

2. Simplifier et donner de la lisibilité

3. Accompagner les directeurs d’école et renforcer les échanges entre pairs

Le SNUipp/FSU42 a pointé, en préambule, la question de la représentativité départementale de ce comité. En effet, 30% des écoles de notre département ont 3 classes ou moins, donc des directions sans décharge. Or, 1 seule directrice de ce groupe de travail est dans ce cas. Le rural est également sous-représenté.

La problématique du temps

Les directeurs présents ont – de façon unanime – exprimé le besoin de temps supplémentaire pour absorber les différentes tâches quotidiennes. Chacun a pu également témoigner des difficultés liées à son contexte d’exercice : présence d’une ULIS (accroissant considérablement la part du travail administratif), coordination avec le périscolaire, problématiques sociales, gestion d’un RPI multi-sites...

Le SNUipp/FSU42 est intervenu pour faire connaître le ressenti exprimé par les collègues depuis le mois de mars :

- la crise sanitaire a renforcé les constats posés par la profession : les décharges de direction sont complètement insuffisantes. Elles poussent les collègues à délaisser leur cœur de métier – l’animation pédagogique – pour des tâches essentielles, mais secondaires. D’après le DASEN, la réponse du ministère consisterait à octroyer 600 postes, sur le plan national, pour améliorer les décharges de direction. Avec une telle dotation, cela pourrait se traduire dans la Loire par une augmentation d’un jour de décharge pour 24 écoles. Nous en comptons près de 500 …

- certaines tâches, induites par la situation actuelle, risquent de se pérenniser après la crise : inflation des échanges par mail avec les parents, gestion de l’absentéisme.

- la question de la formation juridique, pédagogique revient souvent : ces sujets doivent pouvoir se tenir sur un temps long, pour être traités en profondeur et sur d’autres temps que celui du temps de décharge.

Ce constat du manque de temps et de formation semble partagé par l’administration. Le DASEN confirme que les marges de manœuvre sont réduites à l’échelon départemental.

Création de temps d’échange entre pairs

Cette possibilité de pouvoir échanger entre directeurs et directrices d’école est unanimement sollicitée. Néanmoins, le problème central reste celui du temps. En effet, aucune des propositions émises par l’administration (temps d’animations pédagogiques, temps de décharge) n’est satisfaisante. Reste la possibilité du temps de formation continue avec remplacement dans les écoles, mais le DASEN reconnait se heurter au manque de remplaçants et n’apporte donc pas de réponse.

Création de « référents »

Annoncé par la circulaire ministérielle, le DASEN interroge les directeurs du groupe en vue de définir ce que pourraient être ces référents. Qui et pourquoi ?

A quelle échelle interviendraient ces référents ?
-  La circonscription ? Le secteur de collège ?

Quel serait leur rôle ?
-  Ne pas laisser s’installer la solitude, apporter un regard extérieur
-  Faire remonter des problématiques de terrain
-  Mutualiser des outils

Pour les directeurs présents, le référent devrait être un pair disposant d’une décharge à ce titre. Pour le SNUipp/FSU42, cette mission de référent ne doit pas s’ajouter à des tâches déjà trop nombreuses et devrait effectivement s’accompagner d’octroi de temps de décharge supplémentaire. Son recrutement devrait avant tout bénéficier aux directeurs et être effectué parmi eux et par eux.

Sur quels critères seraient recrutés ces référents ?
-  Connaissance du territoire ?
-  Connaissances et compétences particulières ?

Problématique des tâches administratives

La multitude et la diversité d’informations reçues dans les écoles entraine une gestion fastidieuse. Plusieurs problèmes sont soulevés :
-  Mails reçus en doublon par différents canaux
-  Mails envoyés sur la boite école alors qu’ils concernent un personnel en particulier.
-  Plusieurs envois pour la même information (pièces jointes dans un mail différent)

Pistes de travail proposées :
-  Envoi régulier d’un récapitulatif des informations importantes
-  Mise en évidence des modifications dans les courriers reçus
-  Centralisation des informations

En conclusion, si cette réunion a permis de dresser un constat unanime sur la direction d’école et de mettre en lumière les besoins, aucune réponse concrète n’a pu être apportée à ce jour. Les axes de travail définis seront traités lors des prochaines réunions de ce groupe de travail.

Le SNUipp FSU 42 va travailler à la proposition de mesures concrètes et adaptées aux territoires ligériens en concertation avec les acteurs de terrain, directrices et directeurs de la Loire.

Les directeurs élus du SNUipp FSU 42 porteront les attentes de la profession. Pour participer et nourrir la réflexion collective, vous pouvez nous contacter snu42a@snuipp.fr.

Vos élus au groupe départemental des directeurs Isabelle ROUSSON, Marianne DENIS, Jérémy ROUSSET

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan