Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER 


[METIER] Grenelle de l’éducation, le rapport de synthèse

mardi 2 février 2021

"Quels professeurs au 21ème siècle ?" un rapport de synthèse rédigé à la suite du colloque scientifique du Grenelle de l’éducation et publié par le Conseil scientifique sur le site du MEN. Un rapport qui préfigure l’avenir de l’école et de ses enseignants ?

La synthèse des différents ateliers du Grenelle doit donner lieu mi-février à des annonces ministérielles sur "une évolution profonde du système éducatif et des métiers des personnels".

Le rapport de synthèse rédigé par Yann Algan (professeur d’économie doyen de Sciences po et co-responsable scientifique du colloque) balaie les thématiques du Grenelle et met en évidence les recommandations émises à l’issue des débats : compétences et pratiques pédagogiques à développer, formation des professeurs, conditions de travail et d’enseignement, modes de gouvernance et gestion des ressources humaines...

Pour les plus ambitieux... le rapport de synthèse in-extenso !

120 pages !

PDF - 6.8 Mo
Rapport scientifique du Grenelle de l’Education

Pour ceux d’entre nous très intéressés, mais néanmoins déjà bien occupés par les missions quotidiennes sur le terrain ... la note synthétique du même rapport !

10 pages déjà éclairantes !

PDF - 158.7 ko
Note synthétique rapport scientifique du Grenelle

Et pour ceux qui préfèrent en venir directement aux faits ... les conclusions et recommandations émises à chaque chapitre :

Au chapitre... Quelles sont les nouvelles connaissances, compétences et pratiques pédagogiques à développer dans l’école du 21ème siècle ?

Les élèves français présentent un déficit important de compétences socio-comportementales par rapport à l’ensemble des autres pays de l’OCDE et un fort déterminisme social. Ces compétences sont pourtant décisives pour l’amélioration des résultats scolaires, et la lutte contre le décrochage et le déterminisme social. Elles sont aussi au cœur du développement du bien-être des élèves, de la coopération, de la confiance et de la tolérance ainsi que l’insertion sur le marché du travail et du bien-être à l’âge adulte.

Il semble donc nécessaire en France, de développer plus avant des pratiques pédagogiques fondées sur :

• L’état d’esprit progressiste, c’est-à-dire l’idée que tout élève peut progresser ;

• L’apprentissage coopératif et le travail en groupe, qui permettent de développer plus efficacement la coopération et la citoyenneté que des cours théoriques sur ces enjeux ;

• L’évaluation formative, fournissant un retour sur erreur positif, utile et non décourageant, non stigmatisant, et sans mise en concurrence entre élèves ;

• Les pédagogies actives, qui facilitent l’engagement de l’élève dans l’apprentissage et la connaissance par l’élève de ses propres processus d’apprentissage.

Au chapitre ... Quelles formations pour les professeurs du 21ème siècle ?

Pour pouvoir atteindre ces nouveaux objectifs pédagogiques, les enseignants français doivent pouvoir bénéficier d’une formation initiale et continue plus substantielle. Nous proposons donc de :

• Réorganiser le référentiel de compétences, dans la lignée du rapport du CSEN, afin de rationnaliser la formation selon les domaines de compétence attendus des enseignants, et leurs différents niveaux de maîtrise, de manière synthétique et lisible. Un tel référentiel présenterait un double avantage : − Servir de cadre à la structuration et à l’élaboration des contenus de la formation initiale et continue ; − Lier la progression de l’enseignant dans les niveaux de maîtrise de chaque compétence avec le déroulement de sa carrière.

• Développer la formation initiale et continue concernant l’apprentissage des compétences sociocomportementales

• Favoriser la formation initiale et continue des professeurs sur les pratiques pédagogiques fondées sur les preuves, qu’il s’agisse des principes généraux de l’apprentissage, ou de la mise en oeuvre d’approches pédagogiques propres à chaque discipline

• Mettre en place des formations fondées sur « l’apprentissage actif et collaboratif », avec un dispositif d’observation et de formation par les pairs, et le développement de formations en fonction d’objectifs partagés de l’établissement

• Mettre en place un système de valorisation de la formation continue avec des formations certifiantes, et intégrer ces accréditations en tant que critères dans la progression de carrière des enseignants

• Développer la recherche translationnelle, en créant une coordination de la recherche en éducation en lien avec le ministère pour irriguer notamment la formation et développer des communautés apprenantes.

Au chapitre ... Quelles nouvelles conditions de travail et d’enseignement pour les professeurs du 21ème siècle ?

Le bien-être et l’environnement de l’enseignant sont des facteurs essentiels de réussite du système scolaire. Plusieurs propositions peuvent être avancées pour les améliorer :

• Créer un « baromètre annuel du bien-être » des professeurs (par établissement, académie) comme levier de pilotage et d’évaluation des politiques éducatives

• Améliorer le dispositif d’accueil des nouveaux professeurs lors de leur prise de fonction (mentorat, soutien financier et matériel, progressivité de la charge de travail et de la difficulté des classes)

• Développer une culture collaborative dans l’enseignement (co-enseignements, participation à des activités conjointes, création de communautés apprenantes et réseaux de pairs)

• Développer des temps collectifs de réflexion sur un objectif commun au niveau de l’établissement par discipline ou transdisciplinaires (comme sur le développement des compétences sociocomportementales), et sur la formation

• Développer la complémentarité entre les apports de l’enseignant, les manuels et guides pédagogiques qui le soutiennent, et l’environnement numérique

• Permettre à toutes les classes de bénéficier de tablettes et de logiciels en nombre suffisant pour des activités de soutien aux élèves à besoins, à l’aide de logiciels qui respectent les piliers de l’apprentissage et qui ont été validés par la recherche

• Développer le bâti scolaire pour créer des espaces collaboratifs pour les élèves et les professeurs.

Au chapitre ... Quels nouveaux modes de gouvernance et comment favoriser la collégialité et la gestion des ressources humaines à tous les échelons du système éducatif ?

Au sein de l’OCDE, le système français se caractérise par une moindre collégialité et une moindre collaboration entre enseignants. Nous proposons de :

• Développer l’autonomie des établissements primaire et secondaire et le pilotage des directeurs/ chefs d’établissement sur les questions pédagogiques, de ressources humaines, et d’allocation des moyens

• Développer la culture collaborative au sein de l’établissement avec une participation renforcée des enseignants à la gestion de l’école et au projet pédagogique (en renforçant le rôle des coordinateurs pédagogiques)

• Développer l’auto-évaluation et l’évaluation des établissements autour d’objectifs partagés dans le cadre du Conseil d’évaluation de l’École

• Accompagner les professeurs avec un suivi renforcé de parcours de carrière des professeurs, une plus grande proximité des directeurs, et des temps collectifs plus réguliers

• Développer la mobilité de carrières des professeurs avec des positions intermédiaires de coordination pédagogique disciplinaires/ transdisciplinaires ou des objectifs transverses ; Faciliter les parcours de mobilité inter/ intra administration et public/ privé

• Développer la reconnaissance et la valorisation des professeurs en favorisant la dimension collégiale (attribution multicritères d’une prime d’engagement, avec une composante collective sur des objectifs partagés de l’établissement et qui relève d’une décision collégiale multi-acteurs).

Nul doute que parmi ces conclusions, le ministre saura trouver de quoi alimenter, en cohérence, sa politique déjà bien engagée !

Inutile de préciser que pour le SNUipp et la FSU, ce sont de nombreuses autres perspectives dont rêvent les professeurs du 21ème siècle pour une école juste et ambitieuse.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan