Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Direction d’école 


[DIRECTION] Groupe départemental des directeurs : réunion du 17 mai 2021

mercredi 19 mai 2021

Ce lundi 17 mai s’est tenu le troisième groupe départemental des directeurs d’école de la Loire de cette année scolaire. L’objectif de ce groupe de travail est la mise en oeuvre de la circulaire du 25 août 2020 qui doit permettre l’amélioration des conditions d’exercice des directeurs.

Pour mémoire :
- Décryptage de la circulaire du 25 août 2020
- 1er groupe de travail départemental du 24 novembre 2020
- 2ème groupe de travail départemental du 11 mars 2021

Présents à ce GT :

  • M Poggioli (DASEN), Mme Meisse (A-DASEN)
  • 3 IEN : Mme Vieira, Mme Bouche, M Béal
  • 3 représentants du SNUipp-FSU : Marianne Denis, Martine Faussurier, Isabelle Rousson
  • 2 représentants SE-UNSA
  • 1 représentante SNUDI-FO
  • 4 directeurs et directrices choisis par l’administration

L’ordre du jour nous a été transmis très tardivement :

  • organisation de la formation continue
  • donner du temps aux directeurs et directrices (ajouté à notre demande)
  • simplification administrative

Formation continue des directeurs et directrices d’école

La circulaire prévoit la mise en place de 2 jours de formation continue par an pour tous les directeurs et directrices. Lors du précédent groupe de travail, les besoins et souhaits de formation avaient été recueillis.

L’administration propose la mise en place de l’organisation suivante :

- 1 journée "asynchrome" qui serait libérée pour effectuer une visite de structures partenaires de l’école (école d’un pair avec ou sans réciprocité, collège de secteur, crèches, mairie, association de quartier, centre social…) pour aider au pilotage pédagogique… Il conviendra de définir les finalités de ces visites et les besoins auxquelles elles pourraient répondre. Cela pourrait également être envisagé sur une ½ journée couplée avec une 1/2 journée d’échanges de pratiques par exemple...

- 1 journée "synchrone" fonctionnant en ateliers autour de thématiques particulières que les directeurs pourraient choisir en s’inscrivant. Cette journée pourrait avoir lieu en présentiel ou en distanciel. La DSDEN prévoit de questionner en cette fin d’année l’ensemble des directeurs sur une proposition de thèmes de formation.

Ces journées se feraient sur du temps remplacé par des étudiants en M2 contractuels qui seront présents l’année prochaine dans les écoles à hauteur de 1 jour par semaine + 12 jours supplémentaires dans l’année sur lesquels ils assureraient ces remplacements de formation.

Le SNUipp FSU 42 demande de laisser la possibilité aux collègues qui le souhaitent de faire 2 journées d’ateliers si la journée de visite de structures ne correspond pas à un besoin identifié.

Le SNUipp-FSU demande également que, au-delà de ces 2 journées de formation annuelles qui vont dans le bon sens, des mises à jour régulières et ponctuelles soient faites lorsque cela est nécessaire (ex : nouvelle fonctionnalité dans ONDE). Nous souhaitons aussi que les documents/ressources de la formation restent accessibles après la formation (par exemple sur une plate-forme dédiée).

Donner du temps aux directeurs et directrices d’école

Bien que cette problématique ait déjà été abordée lors des précédents groupes de travail et figure dans la circulaire ministérielle, l’administration ne formule aucune proposition.

Le SNUipp-FSU demande que tous les directeurs qui le souhaitent puissent être totalement déchargés d’APC. Cela concerne les écoles de 1 à 3 classes, qui ont le moins de décharge et le plus besoin de temps. Cette mesure ne demande aucun moyen, elle peut être mise en place simplement et rapidement. C’est simplement une question de volonté qui permettrait d’envoyer un message fort à la profession. Après plusieurs relances, l’administration répond que les heures d’APC sont statutaires d’une part, et d’autre part que les élèves en difficulté ne peuvent pas être privés de ce temps. Pour nous, cette réponse n’est pas satisfaisante. Plusieurs départements ont déjà mis en œuvre cette mesure, la Loire doit donc pouvoir le faire aussi.

Le SNUipp-FSU pose également la question du temps de réunion, qui pourrait être déduit des 18h pour ceux qui le souhaitent. Pas de réponse de l’administration.

Nous demandons également que les TR disponibles soient systématiquement envoyés en renfort sur les directions d’école. Réponse : ce sera fait dans la mesure du possible... Pour nous cette réponse n’est pas suffisante, un protocole clair doit être rédigé départementalement pour permettre l’envoi systématique et prioritaire des TR sur des aides à la direction en garantissant l’équité entre les écoles. Sur ce point également, ce n’est qu’une question de volonté.

La question des délais de réponse est également soulevée : les délais sont parfois trop courts pour traiter les demandes sur sa journée de décharge. Pour l’administration, il ne faut pas se créer "des situations de stress inutiles", les demandes n’ont généralement pas de caractère urgent...

Simplifier et donner de la visibilité

La DSDEN propose l’envoi régulier dans les écoles d’une lettre d’informations électronique permettant de trier et récapituler les informations importantes et nous interroge sur sa périodicité et son contenu.

Les directeurs et directrices d’école n’ont pas besoin de recevoir un mail supplémentaire dans leur messagerie. En revanche, ils ont besoin de recevoir moins de mails à traiter en mettant fin aux envois en double, voire triple, via différents canaux, ainsi qu’aux relances qui ne les concernent pas. Il est demandé que l’envoi des mails soit davantage ciblé (écoles maternelles/élémentaires par exemple), et adressé aux personnes concernées directement (AESH, enseignants...)

L’administration reconnait une difficulté sur cette question et propose la création d’une charte "de bon usage des messageries"... que nous pourrions rédiger ensemble...

Pour le SNUipp-FSU, c’est aux services administratifs de modifier et d’améliorer leur fonctionnement, et pas aux directeurs et directrices d’école présents de rédiger une charte...

Les demandes portent également sur l’amélioration des fonctionnalités de convergence et un meilleur filtrage des pubs et spams. Pas de réponse sur cette question-là.

Questions diverses

La formation continue des nouveaux directeurs :

  • La cohorte 2020/2021 a vu sa formation grandement amputée en raison de la crise sanitaire (moins de 5 jours sur les 5 semaines et demie prévues). 10 journées de formation sont prévues l’année prochaine, si possible une par mois, sur des thématiques spécifiques.
  • La cohorte 2021/2022 aura 2 jours de formation en juin avant la prise de fonction, puis 1 stage massé de 2 semaines fin septembre/début octobre, 1 semaine ½ en janvier, et 1 semaine ½ en mars.

La création de référents à la direction d’école, prévue dans la circulaire ministérielle : aucune réponse n’est apportée par l’administration, qui se dit tributaire des moyens qui resteront disponibles à l’issue des ajustements de carte scolaire. Ces référents sont déjà en place dans bon nombre de départements. Pour le SNUipp-FSU, cette réponse n’est pas admissible.

Problématique des écoles de 1 à 3 classes qui sont privées de leurs journées de décharge depuis plusieurs mois:y aura-t’il une possibilité de rattrapage de ces journées perdues en fin d’année ? Pas de réponse de l’administration qui met en avant le manque de remplaçants dû à la crise sanitaire. Pour le SNUipp-FSU : ces journées de décharge sont statutaires, elles sont dues et doivent être effectives.

En conclusion de ce groupe de travail, le SNUipp-FSU42 pointe le peu d’avancées actées sur la question de la direction d’école en cette année scolaire. La circulaire ministérielle du mois d’août n’est toujours pas appliquée, et n’est visiblement pas en passe de l’être. Le manque de moyens, d’une part, mais également le manque de volonté de l’administration d’autre part, sont criants et révélateurs du peu d’attention portée à la question de la direction d’école. Nous continuerons, sans relâche, de porter les revendications et besoins de toute la profession et de lutter sur cette question cruciale pour le bon fonctionnement de nos écoles.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan