Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Traitements/Indemnités 


[DROITS] Congé de présence parentale

vendredi 11 mars 2022

Congé de présence parentale

Modifications au 28/01/2022

Mise à jour du 28/01/2022

Modifications apportées :

-  Décret n° 2022-88 du 28 janvier 2022

Les modifications portent sur le mode de calcul :

Conséquences financières :

Ne sont retenus sur salaire que les jours de classe pour lesquels le collègue est effectivement absent. Ces jours-là, il pourra percevoir l’allocation journalière de présence parentale AJPP versée par la CAF

Formule de calcul du montant : A = (7*shn)/1-a)

○ A : montant de l’allocation journalière arrondi au centième d’euro

○ shn : montant horaire du SMIC en vigueur au 1er janvier de l’année civile en cours après déduction des cotisations et contributions sociales (8,37€ au 01/01/2022)

○ a : taux de contribution relative au remboursement de la dette (CRDS) (0,5% depuis sa création en 1996)

○ Ce nouveau calcul est à prendre en compte pour les prestations dues à partir du 1er janvier 2022.

○ Calcul au 01/01/2022 :

A = (7*8,37)/(1-0,005) = 58,88 € par jour

Pour le reste, voir l’article ci dessous.

Mise à jour du 17 octobre 2021

Les modalités d’attribution du congé de présence parentale sont modifiées pour les fonctionnaires titulaires et stagiaires, ainsi que les contractuel·les. Il concerne les agente.es dont un enfant est victime d’un accident ou souffre d’une affection grave ou d’un handicap.

Textes de référence :
- Décret 2020-1492 du 30 novembre 2020
- Article 40 bis - Loi n° 84-16 du 11 janvier 1984

Principes

Lorsque la maladie, l’accident ou le handicap, d’un enfant à charge de moins de 20 ans présente une particulière gravité nécessitant une présence soutenue et des soins contraignants.

C’est un congé de droit.

La durée du congé

Elle est au maximum de 310 jours ouvrés au cours d’une période de 36 mois pour un même enfant et une même pathologie. La durée initiale est celle indiquée dans le certificat médical. Cette durée peut être prolongée ou de nouveau ouverte par un nouveau certificat médical dans les limites des 310 jours.

Le décompte de la période de 36 mois s’effectue à compter de la date du 1er jour de présence parentale.

Un nouveau congé peut être accordé si et seulement si la période de 36 mois est écoulée, sur présentation d’un nouveau certificat médical.

Il concerne les situations suivantes :

● nouvelle pathologie affectant l’enfant

● rechute ou récidive de la pathologie initialement traitée

● la gravité de la pathologie de l’enfant initialement traitée nécessite toujours une présence soutenue et des soins contraignants.

Il faut dissocier ouverture du droit à congé de son utilisation effective. Dans ces conditions, il est important de déposer sa demande au plus tôt.

La demande

Elle doit être faite par écrit au moins 15 jours avant le début ou le renouvellement du congé. Elle est accompagnée d’un certificat médical attestant la gravité de la maladie, de l’accident ou du handicap et la nécessité de la présence soutenue du parent. Il précise la durée prévisible du traitement.

En cas d’urgence, le congé peut débuter à la date de la demande. Alors, le certificat médical sera transmis dans les 15 jours.

L’organisation du congé

La modalité du congé est à la main de l’agent·e. Il peut être pris de manière continue, fractionnée à la journée ou en plusieurs périodes ou sous la forme “d’un temps partiel”. La modalité choisie ainsi que les dates prévisionnelles de congé doivent figurer dans le courrier de demande.

Les dates prévisionnelles et l’organisation sont modifiables “de droit” à condition de le signaler par écrit au moins 48 heures à l’avance au chef de service. Ce délai ne s’applique pas si la modification est due à la dégradation soudaine de l’état de santé de l’enfant ou à une situation de crise nécessitant la présence immédiate d’un parent.

Conséquences financières

Ne sont retenus sur salaire que les jours de classe pour lesquels le collègue est effectivement absent. Ces jours-là, il pourra percevoir l’allocation journalière de présence parentale AJPP versée par la CAF. A la date de cette circulaire, le montant de cette allocation, par jour, est de 43,87 euros pour un couple et 52,13 euros pour une personne seule.

Conséquences sur la carrière

Ces congés sont assimilées à du temps plein pour les droits à formation, à promotion, à avancement d’échelon et de grade.

Le fonctionnaire reste affecté dans son emploi.

Pour le droit à pension, ce congé est pris en compte, dans la limite de 3 ans par enfant né ou adopté depuis le 1er janvier 2004. Pour les contractuel·les, les périodes de congé de présence parentale sont prises en compte pour l’assurance vieillesse du parent au foyer (Avpf)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan