Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Direction d’école 


[DIRECTION] Groupe départemental du 14 avril : compte rendu

mercredi 20 avril 2022

A l’ordre du jour : les missions des référents directeurs, les décharges, les aides administratives, la formation, les échanges entre pairs...

La réunion du groupe départemental des directrices et directeurs de la Loire s’est tenue ce jeudi 14 avril en présence de :

Mme Meisse, ADASEN,

Mr Godel et Mr Colonel, IEN Montbrison et Roanne Est,

Mme Perrin et Mme Dejoint, référents directeurs

Marianne Denis, Cécile Aulagnon et Caroline Sigel, représentants du SNUipp FSU 42

2 représentants du SE UNSA

1 représentante du SNUDI FO

4 directeurs nommés par la DSDEN

Durant cette réunion, le SNUipp FSU 42, s’est appuyé sur les résultats de sa consultation pour porter les besoins et demandes de la profession.

Les missions des référents directeurs

Pour rappel, 1 ETP a été attribué cette année pour décharger à mi-temps deux directrices référentes : Mme Perrin et Mme Cornut. Mr Dejoint a lui bénéficié d’une indemnité de sujétion particulière pour assurer cette fonction.

Pour la rentrée prochaine, il n’y aura pas de nouvel appel à candidature les référents souhaitant poursuivre et l’administration souhaitant reconduire leur mission.

Le SNUipp FSU 42 a rappelé qu’il était important que ces directeurs référents bénéficient tous d’un temps de décharge pour effectuer leurs missions auprès des direction d’école.

Leurs fonctions ont été cadrées par lettre de mission écrite pour 2021 2022 et devant évoluer pour l’année scolaire prochaine.

Missions principales effectuées cette année :
- animation du site Direction 42 (837 visites depuis son ouverture / 14 visites en moyenne par jour)
- échanges via la boite mail (communication avec 46 écoles / 160 mails/ une centaine de demande d’aide environ)
- Lettre d’information numérique (calendrier) - Mme Perrin représentera la Loire à un regroupement national des référents.

Évolution des missions discutées par le groupe :
- assistance sur les élections de parents d’élèves
- échanges et déplacement in situ à la demande des directrices et directeurs (demande du SNUipp FSU 42)
- échanges entre pairs (demande du SNUipp FSU 42)
- animation d’ateliers de réflexion à destination des directrices et directeurs (proposition des référents)
- mutualisation de documents via le site direction 42 avec une modération destinée à mettre en évidence les outils les plus pertinents (proposition du SNUipp FSU 42)
- Plan de lutte contre le harcèlement : accompagnement possible par Claire Cornut qui a été formée en ce sens et peut aider les collègues à la mise en œuvre du dispositif du programme Pharce.

- Évaluation externe des écoles  : Mme Meisse nous explique que Mr Dejoint, en tant que référent directeur a participé cette année, à titre expérimental, à des évaluations d’école dans le Rhône. Voir notre article sur les évaluations d’écoles. Ces évaluations d’école ont vocation a être généralisées à compter de la rentrée 2022 et toutes les écoles devraient être évaluées tous les 5 ans avant rédaction de leur projet d’école. La DSDEN envisage d’ajouter cette mission « d’évaluateur externe » à celles des référents directeurs.

Le SNUipp FSU 42 est intervenu fermement contre ce projet : les référents directeurs n’ont pas vocation à devenir des évaluateurs de leurs collègues, ils doivent demeurer des pairs pour le maintien d’une relation de confiance dans l’horizontalité. Par ailleurs les moyens obtenus pour répondre aux besoins des directions et définis dans la circulaire du 20 aout 2020 doivent être exclusivement consacrés aux aides à fournir sur le terrain et non à la conduite d’une mission supplémentaire dont la nature même est à fortiori fort discutable.

Les fonctions et missions des directeurs référents ainsi que le site Direction 42 doivent faire l’objet d’une information à toute la profession lors des réunions de direction de début d’année dans toutes les circonscriptions afin que chacun puisse se saisir de ces nouvelles ressources.

Les décharges – le temps

En préambule, le SNUipp FSU 42 est intervenu pour rappeler que la question du temps est la problématique essentielle de la direction d’école, et que sur ce sujet là de nombreux progrès doivent être enfin concrétisés au plan départemental, qu’il s’agisse du respect des décharges réglementaires, du calendrier des décharges des petites écoles ou de l’attribution des décharges complémentaires prévues dans la circulaire d’août 2020.

Les décharges règlementaires des écoles de moins de 3 classes  : la planification de ces décharges et l’affectation d’un seul et même TR par classe ne devrait plus être un sujet (certaines circonscriptions le pratiquent sans soucis depuis plusieurs années et l’harmonisation départementale est une question d’équité) Mme Meisse s’engage à ce que soit la règle partout l’an prochain. Le SNUipp FSU 42 a vivement rappelé le caractère inacceptable de l’utilisation des directrices et directeurs comme remplaçants de leurs collègues absents. Au même titre que les autres personnels qui ne sont pas devant élèves, ils ne peuvent pallier au défaut de titulaire remplaçant : les décharges sont la garantie du bon fonctionnement de l’école et elles ne doivent être sacrifiées sous aucun prétexte.

Les décharges complémentaires  : Le SNUipp FSU 42 demande une communication à la profession pour que chacun soit en mesure de faire remonter ses besoins ponctuels. Nous demandons une mutualisation des moyens pour une répartition départementale équitable , une anticipation calendaire pour permettre l’efficience de ces temps, et une priorisation des écoles sans décharge hebdomadaire, des multi-sites et des groupes d’écoles n’ayant pas l’objet d’une augmentation de leur quotité de décharge cette année. Pour la DSDEN, c’est la crise sanitaire qui a réduit les moyens à néant et empêché le déploiement de ces décharges complémentaires.

Le SNUipp FSU 42 a soulevé la problématique des déplacements en circonscription, chronophages et coûteux, qui sont encore très fréquents : récupération du matériel sanitaire, des évaluations, des pass éducation etc... Nous avons demandé que d’autres canaux de distribution soient mis en œuvre : envois postaux, livraison par les personnels itinérants... et qu’à défaut les personnels se déplacent avec un ordre de mission couvrant leurs frais de déplacement et les accidents de service. La DSDEN a dit relayer la problématique aux circonscriptions pour déterminer localement les meilleures réponses...

Les aides administratives

Dans le cadre de la crise sanitaire et suite à la grève du 13 janvier, le ministère a fourni une aide administrative à chaque circonscription sous forme contractuelle. Les contrats se terminant en fin d’année scolaire, il n’y a aucune garantie qu’ils soient reconduits l’an prochain. Chaque circonscription a donc procédé en janvier au recrutement d’un personnel. Sur la première période, elles sont souvent restées en circonscription pour renforcer voir remplacer les secrétaires. Ces personnels sont limités en nombre et en frais de déplacement aussi leurs appuis aux écoles sont restreints. Nous avions demandé en CAPD début mars qu’une information soit faite aux écoles pour permettre à chaque direction de faire connaître ses besoins et qu’un état des lieux de leurs affectations soit réalisé.

Etat des lieux au 14 avril : Point commun entre les circonscriptions : les aides administratives ont été partagées entre quelques écoles accessibles géographiquement (les moins éloignées de la circonscription) Les IEN ont fait un roulement d’écoles : 2 jours par école sur 3 à 4 semaines. Leurs missions :
- Informer les communes des absences (cantine)
- Gestion de la vie scolaire (portail, téléphone ...)
- Aide à la finalisation des infos aux parents
- Préparation et aide à la mise en œuvre de la continuité pédagogique
- Gestion du contact tracing
- Distribution des masques dans les circonscriptions Les mercredis, elles sont en secrétariat dans les circonscriptions.

Le SNUipp FSU 42 interroge sur le recrutement des aides administratives en service civique. La DSDEN explique qu’il y en a très peu car la difficulté majeure est de trouver des candidats volontaires : le recrutement est limité par le manque de candidatures mais pas par un défaut de budget.

Le SNUipp FSU 42 rappelle que les directions demandent des aides administratives pérennes et formées depuis de nombreuses années et que la contractualisation de personnels sur des temps très courts ne peut pas répondre aux besoins administratifs des écoles de manière satisfaisante.

La simplification administrative

- Il est évoqué la nécessité d’envoyer les documents liés à la gestion des carrières et des personnels sur les boîtes mails professionnelles individuelles.

- Doublons et erratum : l’objectif à terme c’est que les référents soit un canal unique d’information, les services doivent pour cela systématiquement communiquer en amont toutes les informations. C’est un processus qui doit s’ancrer dans le temps.

La formation

Elle a été proposée à tous les directeurs sauf ceux bénéficiant cette année de la formation initiale. 343 directrices et directeurs s’y sont inscrits sur 468 écoles soit 79% des directions. 738 jours de formations ont été programmés sur 11 thématiques. Sécurité / Gestion des violences sont les 2 formations qui ont été les plus plébiscitées.

49% des formations ont été effectives. 51% des formations ont été annulées en raison de la suspension des formations liée à la crise sanitaire.

Le SNUipp FSU 42 a demandé que ces formations soient reportées sur la fin d’année scolaire. Ce ne sera pas possible.

L’an prochain, la formation des directrices et directeurs sera reconduite avec en ligne rouge Communication / Administration / Juridique / Numérique sur toutes les thématiques. Une évolution est envisagée par la DSDEN vers une formation portant sur les compétences psychosociales (gestion du temps et des relations professionnelles souvent à l’origine du développement du stress).

Les échanges entre pairs

Le SNUipp FSU 42 a porté une demande forte des personnels (exprimée via ses consultations de la profession) : celle de pouvoir développer les échanges entre pairs et qu’ils soient conduits par les référents directeurs, en tant que pairs.

Les référents directeurs proposent une réunion de travail avec le groupe des directeurs le jeudi 12 mai pour organiser ces échanges entre pairs à partir de la rentrée prochaine. L’objectif sera de déterminer des objectifs et des thématiques d’échange entre pairs ainsi que des modalités de travail. Le principe serait de répéter la même session 4 fois pour couvrir tous les jours de décharge en alternant présentiel et distanciel, notamment sur le temps de midi pour les directeurs non déchargés. Les thèmes envisagés à ce jour par les référents : école inclusive / partage et conception d’outils par et pour les directeurs / gestion des AESH/ vie scolaire / place des parents d’élèves dans l’école

Une session test aura lieu en juin avec 8 à 10 directeurs, pour évaluer le dispositif proposé avant son déploiement à compter de la rentrée 2022.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan