Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Fonctionnement de l’école 


Refondation de l’école : les sujets des discussions

mardi 16 octobre 2012

Priorité au primaire, formation des enseignants, rythmes éducatifs, éducation prioritaire, gouvernance, numérique, seront les sujets abordés dans les discussions.

A l’occasion de la séance de négociations avec les organisations syndicales du mardi 16 octobre, Vincent Peillon a dévoilé un premier scénario de réforme des rythmes scolaires.

Le ministre a confirmé la volonté présidentielle du passage de la semaine à quatre journées et demi de classe et a soumis aux organisations syndicales une série de premières propositions. Le nombre de semaines de classe resterait à 36. Le zonage des vacances de printemps et d’hiver subsisterait. Aucun zonage ne serait proposé pour les grandes vacances. La journée scolaire quant à elle, serait de cinq heures, de trois pour la demi journée supplémentaire. En conséquence, un allègement des programmes est prévu pour la rentrée 2013. Une négociation devrait avoir lieu sur ce sujet à partir de janvier prochain. L’aide personnalisée serait supprimée et remplacée par une aide aux devoirs ou travail personnel pris en charge par l’enseignant après 15H30. Un premier scénario soumis à discussion

Actuellement : le volume d’enseignement devant élève est de 24 heures hebdomadaires. S’y ajoutent trois heures réparties en 108 heures annuelles.

A partir de la rentrée : le volume d’enseignement devant élèves pourrait passer à 23 heures hebdomadaires + deux heures (une demi heure par jour) pour un temps d’aide aux devoirs ou d’accompagnement. Deux heures seraient à redéfinir pour la formation pédagogique, les conseils d’école, la concertation et les relations aux familles.

Dans ce cadre, les élèves pourraient finir l’école à 15 H30. Ils bénéficieraient alors d’aide aux devoirs prise en charge par les enseignants et d’activités culturelles et sportives assurées par les collectivités locales. Le volume horaire et la répartition des élèves entre ces deux activités restent à discuter avec les syndicats et les collectivités locales.

Au vu du scénario ministériel, les enseignants assurant une demi heure par jour d’aide aux devoirs finiraient donc leur service à 16 heures.

Comme exigé par le SNUipp, le ministre a annoncé qu’au vu du coût en termes de garde d’enfant et de frais de déplacement que représente le mercredi matin supplémentaire, des éléments de compensation financière seront à discuter dans les négociations. Vous trouverez les détails des propositions du ministre et les exigences du SNUipp sur le site du national.

Dans les jours prochains, les discussions continueront en présence du ministre avec les organisations syndicales représentatives sur tous les sujets liés à l’école et à sa refondation. Pour connaître la position du SNUipp sur ces différents thèmes, cliquer sur ce document :

PDF - 49.9 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 42
Bourse du travail
4 cours Victor Hugo
42028 Saint Etienne cedex

Tél
Saint Etienne 04 77 41 33 21 04 77 41 56 45 snu42@snuipp.fr
Roanne 04 77 71 16 69 snu42a@snuipp.fr


Agrandir le plan